Actualité à la Hune

Voiles et Voiliers n° 563

Voiles et Voiliers de janvier en kiosque

Le Nautic a fermé ses portes le 10 décembre sur une note d’optimisme qu’on n’avait pas entendue depuis quelques années. L’industrie de la plaisance se porte mieux. Pour la rédaction de Voiles et Voiliers, le salon parisien a aussi été l’occasion de vérifier une tendance qui se confirme : les bateaux volants ont le vent en poupe. Pour ce numéro du mois de janvier 2018, Voiles et Voiliers vous offre une bonne dose d’aventure. D’abord avec le récit hallucinant d’Yvan Bourgnon, qui revient sur sa navigation dans le passage du Nord-Ouest, l’été dernier. Ou sur les traces de deux de nos lecteurs, qui ont décidé de délaisser les itinéraires à la mode pour aller explorer l’archipel des Bilagos, au large de la Guinée-Bissau. La rédaction fait le débriefing des deux courses qui nous ont tenus en haleine cet automne: la Mini-Transat et la Transat Jacques Vabre. Enfin, nous inaugurons ce mois-ci un nouveau rendez-vous, avec la gréeuse professionnelle Elise Bakhoum, qui partage son savoir-faire avec ses «Tutos d’Elise».
  • Publié le : 12/12/2017 - 15:30

Voiles et Voiliers N°563
Nautic 2017, un salon à l’offensive

Le Salon nautique de Paris a refermé ses portes après un cru 2017 à la fréquentation plus qu’encourageante. Alors que le tableau de marche de l’industrie de la plaisance repasse dans le vert après quelques années moroses, la rédaction de Voiles et Voiliers a arpenté les allées de cet incontournable événement à l’affût des nouveautés et des dernières tendances – parmi lesquelles la percée des bateaux volants se confirme. Retrouvez ici en vidéo les nouveautés et coups de cœur sélectionnés par nos journalistes.

Nautic 2017Pen Duick III, invité d’honneur du Nautic 2017, était accessible au grand public qui découvrait un bateau au palmarès exceptionnel.Photo @ Jean-Marie Liot
Essais

Scow FR 18

Le dayboat chic et original du chantier Construction navale Franck Roy bouscule les codes. Ce qui frappe à l’usage, c’est la stabilité étonnante qui lui confère sa carène de scow.

Sun Odyssey 319

Le dernier-né du chantier Jeanneau cultive une discrétion qui lui va bien. Confortable et facile à faire marcher sous voiles, il a tout pour devenir une valeur sûre. L'essai vidéo est à voir ici.

Sun Odyssey 319Certes, il n’a pas le caractère innovant de son grand frère le 349, mais ce croiseur compact cultive une discrétion qui lui sied bien. Confortable et facile à faire marcher sous voiles, le plus petit modèle de la gamme Sun Odyssey pourrait devenir une valeur sûre.Photo @ Sébastien Mainguet
Rapido

Ce tri est unique en son genre. Ce 60 pieds tout carbone est non seulement confortable et adapté à un équipage réduit, mais il affiche des performances qui nous font dire qu’il porte bien son nom.

Mini-Transat 2017, les favoris au rendez-vous

On les donnait gagnants dès le départ. Ian Lipinski en proto et Erwan Le Draoulec en série ont confirmé tout le bien qu’on pensait d’eux. Débrief d’une course qui a tenu toutes ses promesses, et où s’est également distinguée la Morbihannaise Clarisse Crémer.

V and BRemarquable. La victoire décrochée en Class40 est venue couronner le beau parcours de Maxime Sorel et Antoine Carpentier à bord de V&B.Photo @ Jean-Louis Carli/ALeA/TJV2017
Transat Jacques Vabre, café grand cru

Elle a été haletante de bout en bout. Intensité, records, aventures, fortunes de mer… Retour catégorie par catégorie sur les moments clés de cette 13e Jacques Vabre, qui a notamment vu le duo Coville-Nélias triompher le 13 novembre à Salvador de Bahia.

Yvan Bourgnon, paroles d’un aventurier

Une profession de foi. C’est ce que livre Yvan Bourgnon dans ce numéro de Voiles et Voiliers : celui qui se revendique autant aventurier que marin revient dans nos pages sur son hallucinant passage du Nord-Ouest en solitaire sur un cata de sport non habitable. Retrouvez ici des vidéos filmées pendant les 71 jours passés sur Ma Louloutte.

Yvan BourgnonMa Louloutte est aussi une machine à sensations fortes.Photo @ Denis Tisserand
Friesland intime, la Bretagne des Pays-Bas

On avait prévu d’aller découvrir les îles de la Frise, ce joli chapelet s’égrènant au nord des Pays-Bas, à bord d’un somptueux Lemsteraak. Les conditions météo n’aidant pas, on s’est rabattu sur une navigation à l’intérieur du Friesland au travers de ses lacs et canaux. Notre vidéo vous prouvera que le dépaysement était bien au rendez-vous.

FrieslandL’allongement de la dérive trahit un bateau taillé pour naviguer en mer. La voile est ferlée sur la corne courbe.Photo @ Bertel Kolthof
Juan Kouyoudjiann et le ClubSwan 50

Un architecte, un bateau. Le premier est considéré comme l’enfant terrible de l’architecture navale, travaillant sans compromis, selon ses propres méthodes. Le second est le bébé qu’il a réalisé pour le plus prestigieux des chantiers, le finlandais Nautor. Pour Voiles et Voiliers, «Juan K» revient sur sa carrière et sur l’esprit qu’il a insufflé au magnifique ClubSwan 50.

Grande croisière : du Maroc aux Bijagos

Ils voulaient d’abord se lancer dans une transat. Puis Claire et Jalil ont décidé de prendre le chemin des écoliers et de naviguer vers le Maroc, le Sénégal et les Bijagos, un splendide archipel au large de la Guinée-Bissau où ils ont joué aux Robinsons.

Du Maroc aux BijagosCarénage participatif. Devant le village de Bubaque (Bijagos), Anao profite de la basse mer pour se refaire une beauté alors que les enfants prennent la pose.Photo @ Claire Grimonprez et Jalil Schaffar
Tradition

Il a été immortalisé par Jules Verne. Paul Boyton, l’homme insubmersible, est devenu une attraction internationale en se servant d’une combinaison étanche comme moyen de navigation. L’incroyable histoire de cette tête brûlée mérite d’être redécouverte.

PAUL BOYTONBateleur au fil de l’onde. Paul Boyton parcourut des milliers de milles sur les fleuves et rivières d’Europe et d’Amérique pour démontrer en homme de spectacle les possibilités d’une combinaison de survie… qu’il détourna de son propos.Photo @ Collection Boyton
Ça vous est arrivé

Ils ont frisé la correctionnelle. Concurrents de la Transat Jacques Vabre en Multi50 à bord du trimaran Drekan Groupe, Eric Defert et Christopher Pratt ont chaviré au large des Açores. Ils ont été récupérés sains et saufs mais leur bateau a disparu. Christopher nous livre un récit à chaud complété par le point de vue d’Eric, dont on partage l’immense déception.

Drekan GroupeLe chavirage a failli coûter la vie à Christopher, prisonnier sous le filet. Il a finalement pu rejoindre la coque centrale par l’un des deux hublots de survie.Photo @ D.R.
Matelotage : les tutos d’Elise

Vous voulez tout connaître du matelotage moderne ? Voici un nouveau rendez-vous proposé par Voiles et Voiliers. Il vous permettra de profiter du savoir-faire d’Elise Bakhoum, gréeuse professionnelle de skippers de renom et l’internaute pourra retrouver sa leçon en vidéo. Au menu de ce mois-ci : l’épissure autobloquée à découvrir en vidéo sur notre site.