Feuilletage

Matériel de sécurité

Division 240 : le retour de la troisième catégorie

Le 7 février dernier, la Cour des comptes rendait un référé sévère sur la gestion des phares. Respect aléatoire des engagements pris, manque de moyens, gestion floue… Les sages posent implicitement la question de la capacité de l’Etat à assumer un patrimoine à la fois utile, coûteux et en danger. Un avis partagé par Marc Pointud, président de la Société nationale pour le patrimoine des phares et balises, mais pas vraiment par le ministère en question…
  • Publié le : 22/01/2015 - 00:00

Feuilleter l'article